La cybersécurité : comment protéger ses données en entreprise comme à la maison

Publié par Alyssia Tanrattana il y a 3 mois | Actualités

Aujourd’hui, les cyberattaques sont de plus en plus fréquentes. En France, près de 50 000 PME en ont déjà été victimes ainsi que 40% des entreprises industrielles. En 2017, le butin estimé de la cybercriminalité dans l’hexagone était de 6,1 milliards d’euros et entre 400 et 600 milliards de dollars dans le monde. Il est alors impératif de placer la cybersécurité au centre des préoccupations, aussi bien professionnellement que personnellement.

 

Top 3 des fausses idées reçues

#1 Une protection gratuite est suffisante

Il s’agit en effet d’une première étape pour sécuriser votre ordinateur et vos données. Cependant, les menaces sont nombreuses et le rôle d’un antivirus n’est plus uniquement de détecter un logiciel. La protection doit couvrir l’ensemble de vos usages (navigation sur Internet, mails, téléchargements de fichiers, paiement en ligne, etc.). De plus en plus de fonctions sont désormais proposées par les logiciels payants : contrôle de la navigation Web et l’accès à la webcam, protection du réseau domestique, surveillance des périphériques externes, …

 

#2 Il suffit d’être prudent sur Internet

Gardez à l’esprit que les menaces sont multiples et omniprésentes sur la toile. Les sites que vous fréquentez quotidiennement ne sont pas à l’abri d’une attaque et peuvent contenir des scripts malveillants. Les pirates peuvent également cibler certains navigateurs : Chrome, Safari, Firefox, Edge possèdent tous des vulnérabilités qui peuvent être exploitées. Il en est de même pour les logiciels que vous utilisez sur Internet ou qui sont connectés en permanence au Net comme les suites bureautiques, les lecteurs de PDF, les logiciels de retouche d’images, etc.

 

#3 Les hackers ne s’intéressent qu’aux données sensibles.

Toutes les données, qu’elles soient sur des serveurs, dans des bases de données professionnelles ou sur des ordinateurs personnels ont de la valeur et peuvent être monnayées. Les données de santé sont particulièrement convoitées ainsi que les adresses e-mail, les numéros de téléphones et bien sur les codes de carte bancaire. Du keylogger qui enregistre toutes les données saisies sur votre clavier d’ordinateur aux phishings (ces faux mails – plus ou moins bien faits – qui vous incitent à utiliser vos identifiants sur des sites contrefaits à l’apparence sûre), tous les moyens sont bons pour vous extorquer ces données sans que vous en aperceviez ou que vous puissiez réagir. Ces informations seront ensuite revendues dans des lots à des entreprises qui les utiliseront pour analyser les comportements, et mieux cibler des profils. Bien évidemment, les hackers peuvent aussi en profiter pour effectuer des achats frauduleux sur Internet et, dans les cas les plus graves, usurper votre identité.

 

Comment protéger vos données ?

Il est important de garder une chose à l’esprit : Tout ne se protège pas de la même façon. Déterminez et priorisez ce qui est vraiment important et ce que vous souhaitez protéger à tout prix. En entreprise, les données sont soumises aux mêmes risques que dans la vie personnelle. Voici une liste non-exhaustive des bonnes pratiques pour éviter toute atteinte à vos données numériques :

  • Examinez: Prenez du recul sur vos systèmes et scannez-les régulièrement pour détecter la moindre vulnérabilité. N’oubliez pas les services non utilisés qui peuvent également être des failles de sécurité en diffusant des programmes malveillants dans vos réseaux.
  • Priorisez: Concentrez-vous sur les fonctionnalités qui sont primordiales car vous ne pourrez malheureusement pas avoir un œil sur tout.
  • Formez: Habituez les utilisateurs des logiciels de votre entreprise à être toujours vigilants, notamment sur l’ouverture des pièces-jointes suspectes ou les liens malveillants venant d’expéditeurs inconnus.
  • Sauvegardez: Conserver la copie des fichiers importants permet d’assurer la pérennité de vos données.
  • Délimitez: Essayez de restreindre au maximum les accès aux données sensibles car un plus grand nombre d’accès entraîne une plus forte probabilité de risque.
  • Actualisez: Pensez à régulièrement mettre à jour vos logiciels, anti-virus et outils de sécurité informatique puisque les dernières versions évitent les menaces.

 

Réduire les risques grâce à Audros

En choisissant de centraliser vos données (quelle que soit leur nature) dans un référentiel unique comme Audros, vous les sécurisez dans un coffre-fort qui vous permet d’attribuer les accès et les droits selon les fonctions des collaborateurs et d’avoir le contrôle sur toutes les modifications apportées à vos documents. Pour sécuriser vos données et prévenir les risques au sein de votre entreprise, contactez-nous !