GED, GED Technique… GEDT ?

Publié par Mathilde Borel il y a 9 ans | Actualités

Dans la jungle des Acronymes, je souhaiterais apporter ici un éclairage – ou tout du moins la vision d’Audros – sur la signification de ces sigles.

La GED est le terme le plus connu et usité : il signifie Gestion Électronique des Documents (en anglais EDM pour Electronic Document Management). Sous ce terme se cachent plusieurs types de logiciels dédiés au traitement du cycle de vie informatique d’un document électronique :

  • Des solutions GED complémentaires à des offres matérielles par exemple un scanner ou un photocopieur. Ces solutions font principalement de l’archivage automatique à partir de fonctions de reconnaissance de texte.
  • Des solutions GED out-of-the box : peu chères et faciles à utiliser, elles offrent des fonctionnalités de classement par dossier et sous dossiers permettant de partager les documents en réseau ou par internet avec des outils de recherches simple. Ces solutions sont souvent des versions plus évoluées des outils de gestion de fichiers comme ceux proposés par Windows et son fameux Explorateur !
  • Des solutions GED orientées Portail appelées aussi ECM (Electronic Content Management). Ces solutions plus évoluées s’appuient sur les technologies Web pour créer des sites Web permettant de publier du contenu de type texte, images et documents.
  • Des solutions GED orientées Processus proches des solutions BPM (Business Process Management). Ces solutions automatisent la circulation d’un formulaire qui est enrichi d’étape en étape par différents intervenants selon leurs droits. Je parlerai ici de workflow documentaire.

Et  la GEDT dans tout ça ?

A l’origine, le sigle GEDT signifie Gestion Électronique de Données Techniques et fait référence aux solutions de gestion de données et de fichiers liés à la conception de produit comme par exemple les données CAO. Mais vous avez peut être plus souvent entendu parler de SGDT et  maintenant de PLM (sigles pour lesquels je ne rentrerai pas ici dans une explication… sous peine de fatiguer n’importe quel lecteur !).

De la GEDT vers la GED… Technique !

Certains éditeurs (comme Audros) ont décidé de renouveller  l’appellation GEDT au sens GED Technique ou Gestion Electronique de Données/Documents Techniques. En effet, cet acronyme informatique offre l’avantage de souligner 3 dimensions supplémentaires par rapport à une solution GED standard :

– la dimension « GED Technique » : L’application est donc une solution de GED verticalisée dont l’interface et le modèle de données ont été adaptés pour les entreprises industrielles !
– la dimension « Données » : La solution gère les documents mais aussi tous types d’information non structurées pouvant composer un document. Ainsi une GEDT pourra gérer un cycle de vie sur des informations provenant d’une CAO ou d’un ERP comme la matière, la couleur, le fournisseur, le prix de revient etc., et automatiser la création de documents structurés à partir de ces données : par ex, un catalogue produit ou une fiche technique !
– la dimension « Données/Documents » : La solution gère les relations (les liens) entre les documents et les données. Ainsi, une application GEDT peut gérer des structures de type Nomenclature ou Arborescence documentaire et garantir l’unicité d’une information grâce à la gestion des cas d’emplois (l’information n’est pas dupliquée N fois mais reliée par N liens). De cette manière, il est possible de faire évoluer dynamiquement une documentation Produit en fonction des évolutions de la nomenclature Produit et ce, de manière quasi instantanée et sans erreurs possibles !

Quels sont les avantages d’une GEDT  par rapport à une GED ?

Le triptyque « Données, documents, liens » dans une application GEDT offre des avantages décisifs pour un industriels.

Quelques exemples :

– Gestion de l’unicité de l’information (on saisit une fois, puis on « tire des liens »)
– Recherche en Cas d’emplois (« Tous les produits qui utilisent cette matière »)
– Capacité de gérer des structures d’assemblages CAO 3D si l’on dispose des connecteurs (c’est la dimension supplémentaire pour laquelle  on parle de PLM avec Audros)
– Mise à jour instantanée de la documentation technique en fonction des évolutions du Produits (lien Nomenclature Produit / documents)
– Possibilité de gérer plusieurs vues de nomenclatures Produits en fonction du type de lien et du profil Utilisateur (As design, As build, As maintain)
– Communication naturelle avec les ERP qui gère eux aussi des notions de données ( = articles) et de lien (1 type de lien = nomenclature de production « As build »)