Informatique : les métiers d’avenir qui recrutent

Publié par Cathy Bonmacy il y a 3 semaines | Actualités

Entre automatisation, transformation et création de nouveaux métiers, il est parfois difficile d’envisager les multitudes d’opportunités du monde du travail. La transformation digitale augmente exponentiellement la demande d’informaticiens et fait naître de nouveaux métiers. De la Data Science à la robotique en passant par la réalité virtuelle, le panel des métiers de demain s’élargit de jour en jour. Même si l’informatique est très présent dans nos vies, ses métiers sont souvent bien méconnus. Quels sont-ils ? Dans quels secteurs évoluent-ils ? Dans une société tournée vers l’innovation et le digital, quelles seront les compétences les plus recherchées ?

 

Un secteur d’avenir : les innovations technologiques alimentent embauches et créations d’emplois

D’ici 2022, ce ne sont pas moins de 800 000 emplois qui devraient voir le jour chaque année. Sans surprise, les métiers du digital et des data sont de plus en plus sollicités pour répondre à la demande des entreprises désirant adopter une approche « user centric » et faire face au besoin d’analyse des milliards de données produites par leurs clients. A l’ère de la 4ème révolution industrielle – ou révolution technologique et digitale, de nombreux nouveaux métiers émergent dans des domaines aussi variés que les transports, la santé, la production industrielle ou encore l’aéronautique.

En voici quelques exemples :

  • Responsable de la sécurité informatique : Les attaques informatiques ont suivi la vague numérique et les métiers liés à la cybersécurité sont d’autant plus demandés qu’il y a de données à protéger. Réactif et disponible, l’expert en cybersécurité analyse, diagnostique, préviens et protège. Cette procédure adaptée aux besoins de l’entreprise est continuellement réévaluée pour tester la fiabilité des outils choisis.
  • Data scientist : Elu « job le plus sexy du XXIe siècle » par la Harvard Business Review, l’expert des méga-données gère, analyse et transforme le « big data » en une mine d’or d’informations pour les fonctions marketing et commerciales. Ces analyses sous forme d’indicateurs simples et concrets permettent d’orienter les décisions stratégiques et améliorer les services et/ou produits proposés par l’entreprise.
  • Développeur : Considéré comme le métier le plus courtisé de France, le développeur est chargé de construire et développer des programmes informatiques. Spécialisés dans plusieurs langages de programmation, il peut être amené à travailler plus spécifiquement sur des logiciels, des sites web, des applications, etc. Selon le Harvard Business Review, les compétences en développement deviennent une réelle clé de différenciation pour les entreprises.
  • Ingénieur en intelligence artificielle : la tendance se fait de plus en plus saillante en 2019 avec le développement exponentiel de la data et de l’intelligence artificielle. L’ingénieur en IA est dont le développeur de demain en terme de demande. Il analyse le fonctionnement du cerveau sur un problème précis pour le retranscrire dans un programme informatique capable de réfléchir et d’effectuer des tâches identiques à celles que pourraient faire un être humain. Une aubaine pour ces ingénieurs : l’IA touche peu à peu tous les domaines et est sans limite.

Enfin, il faut noter un point important concernant l’émergence de ces fonctions : elles sont parfois l’évolution de professions existantes et sont, elles aussi, amenées à rapidement évoluer. La transformation numérique implique donc des changements de contexte constants, plaçant le changement au cœur de l’entreprise.

L’une des compétences essentielles en entreprise est donc la capacité à s’adapter au changement.

 

Les compétences clés du monde de demain

C’est sans aucun doute que les robots, les technologies, l’intelligence artificielle et les algorithmes vont traiter des milliards de données beaucoup plus rapidement et facilement que les humains. Mais pour affronter ce raz-de-marée technologique qui réduira à néant 45% des emplois actuels d’ici 2025 (enquête Oxford 2013), l’Humain peut compter sur son impressionnante capacité à créer des émotions et se connecter les uns aux autres.

Selon le Forum Mondial Economique (WEF), organisation internationale qui s’engage à l’amélioration de l’état du monde, les compétences jugées comme indispensables pour réussir dans le monde du travail de demain sont avant tout développées par des méthodologies dites SEL : Social Emotional Learning.

En sachant que les étudiants qui favorisent des approches « socio-émotionnelles » d’apprentissage ont un taux de succès qui les positionnent à 11 points des étudiants qui suivent un apprentissage classique. Les mêmes garanties de succès pour les collaborateurs de demain sont à prévoir si ces conditions de développement sont les mêmes.

 

Selon WEF, les compétences développées ont évolué et peuvent être classées ainsi :

  • Résolution de problèmes complexes
  • Développement de la pensée critique
  • Créativité
  • People management
  • Coordination avec les autres
  • Intelligence émotionnelle
  • Capacité de jugement et prise de décision
  • Orientation service
  • Négociation
  • Flexibilité cognitive

Ainsi, nous pouvons constater l’importance de comprendre le monde qui nous entoure (résolution de problèmes complexes, pensée critique, capacité de jugement et de décision), d’adaptation (créativité, flexibilité cognitive) et particulièrement de nous connecter les uns aux autres (people management, négociation, orientation service, intelligence émotionnelle, se coordonner avec les autres, …).

 

 

Vous l’aurez compris : les besoins du marché évoluent et ceux des recruteurs sont immenses. Le numérique crée des milliers d’emplois et les compétences sont en constance mutation.

Intéressé(e) par les métiers de demain ? Vous désirez contribuer à la transformation numérique des entreprises ? Découvrez dès maintenant les offres d’emploi chez Audros Technology.